Foire aux Réponses

/Foire aux Réponses
Foire aux Réponses 2017-02-14T12:31:55+00:00

ET MAINTENANT ON FAIT COMMENT QUOI ?

AVANT

Dans la pratique il n’y a pas d’âge… Vous croyez que maman chien a attendu votre arrivée pour commencer à éduquer son chiot ? Dès les premiers mois il est capable de se concentrer sur ce qu’il a à faire : regardez comment il sait jouer ou se préoccuper de ce qui l’intéresse… La meilleure période c’est une semaine après son arrivée à la maison : quand vous commencez à vous connaitre et avant que les mauvaises habitudes ne soient ancrées d’un côté comme de l’autre.

Il n’y a pas d’âge limite : notre plus vieux client avait 13 ans, et nous avons souvent des chiens entre 5 et 7 ans… Nous travaillons beaucoup avec des réflexes conditionnés et à n’importe quel âge on est capable de découvrir que les orties ça pique ou bien que la nourriture est délicieuse…

Ça c’est vous qui le dites… Dans la pratique c’est vrai qu’il y a plus de Rantanplan que de Rintintin mais il n’y a pas de cas désespéré : prenez rendez-vous avec nous et laissez nous en juger par nous-même, vous serez sûrement surpris…

Bon ok, et ensuite ? Contrairement aux humains un chien n’est pas prisonnier de ses habitudes. C’est pas une raison pour ne pas lui demander son boulot de chien ni pour vous de faire votre travail de maître, ce sera la meilleure garantie de sécurité pour lui et une bonne façon d’obtenir qu’il n’y retourne jamais.

Quand vous voulez… Tout ce que nous demandons c’est qu’il fasse jour et ne pleuve pas, et que nous ayons une heure (environ) devant nous pour discuter un peu et faire connaissance. Ça devrait être suffisant pour que vous ayez les dernières réponses à vos questions, et aussi pour que nous ayons une bonne idée des éventuels soucis spécifiques à votre situation.

Bien sûr ! Par principe nos horaires de travail sont à l’inverse des vôtres et si nous décidions de ne travailler que la semaine ça serait compliqué pour tout le monde, pour vous comme pour nous.

Venez avec ce que vous avez, il est vraisemblable qu’une bonne partie ne sera pas utile. Cela fait partie de notre travail de prendre le temps de faire l’inventaire de ce que vous avez, de son côté pratique ou non, et à vous indiquer les matériels réellement utiles, et aussi où les trouver ou bien comment se les fabriquer soi-même. C’est quand même pas mal d’apprendre à pêcher plutôt que de toujours acheter du poisson…

Nous avons une formule de stage prévue pour ça et qui s’étale sur 3 demi-journées consécutives. Il arrive que certains clients ne viennent que l’espace d’un week-end. Un samedi matin, l’après-midi et le dimanche matin sont suffisants pour obtenir les premiers bons résultats. 

PENDANT

La question ne se pose pas car nous vous prêtons le matériel nécessaire pendant la durée de nos formations. C’est du matériel que nous fabriquons ou faisons fabriquer nous même. Colliers, laisses et longes, nous n’utilisons que du matériel simple et solide et ça fait parti de notre travail que de vous orienter vers l’utile, le solide et le sécurisant. Si vous le souhaitez nous sommes à même de vous fournir le matériel qui vous suivra après la fin de la formation.

Chaque client doit nous contacter la veille des rendez-vous dans tous les cas de figure. Selon la météo de Roquebrune il peut être décidé d’attendre le lendemain afin de décider du maintien ou non de la session de travail. Par chance nous sommes plutôt gâtés dans notre région concernant les conditions climatiques…

C’est clair qu’il est plus simple que tous les gens concernés soient présents et aient la même attitude envers le chien, mais ce n’est pas obligatoire. D’une part vous serez capable d’expliquer aux autres, d’autre part les autres seront capable de simplement se comporter de la même manière que vous et le chien retrouvera ses repères. Il n’est pas nécessaire de savoir comment fonctionne un moteur pour conduire une voiture… Nous préférons éviter les enfants trop jeunes car c’est souvent perçu par eux comme long et ennuyeux, et ça fait perdre un peu de temps, mais il n’y a là que des cas particuliers. Ils font partis de votre contexte de vie au même titre que la présence d’un chat par exemple ou d’un autre animal, et donc nous sommes obligés d’en tenir compte.

Oui c’est possible de tout faire à la maison, mais est-ce que c’est souhaitable ? C’est clair que si votre soucis c’est un Saint-Bernard qui refuse de monter dans la voiture ou de sortir du jardin il n’y aura pas le choix… Mais la plupart du temps c’est mieux chez nous : ça vous sort du contexte, ça permet de mieux modifier les habitudes du chien car il ne sera pas campé sur un territoire à défendre par exemple, tout le matériel est sur place si quelque chose casse et nous savons où aller travailler la marche avec ou sans laisse de manière sécurisée… Après c’est aussi un choix de votre part et nous sommes ouverts à la discussion.

Non justement, c’est là tout l’intérêt de notre méthode : notre travail c’est 1/3 chez le chien et 2/3 chez le maître ! Et pas seulement avec vous mais avec tout le monde en fait. Pas une seconde nous ne travaillons en dehors de votre présence car il est aussi important que vous voyiez et appreniez comment un chien apprend. Une fois que vous avez vu ce que votre chien sait faire avec un peu de bonne volonté, la question n’est plus de savoir le faire mais comment obtenir le même résultat à la maison, et partout, et tout le temps !

Ha là c’est clair qu’il y aura peut être plus de travail avec maman qu’avec le chien, mais c’est souvent comme ça…

APRÈS

À la fin de notre travail c’est là que la vraie vie commence, et donc que les ennuis sont susceptibles de revenir… Mais non en fait : nos formules prévoient et intègrent les cours de révision éventuellement nécessaires (à domicile au besoin) afin de vous assister dans la suite des événements… Client un jour, client toujours…

Ha ben vous avez oublié les principes de base, ceux qui font qu’un chien tire ou ne tire pas sur sa laisse… C’est pas un soucis, reprenez contact et on retravaille. Autant au début il y a souvent à faire côté chien, autant quand il s’agit de cours de révision c’est quasiment toujours du travail côté maître. En général c’est que vous avez doucement repris vos anciennes habitudes et que donc automatiquement le chien à repris les siennes puisqu’elles sont le plus souvent un reflet des vôtres.

Ça arrive mais c’est rare… Nous travaillons beaucoup en utilisant des réflexes conditionnés et comme on dit  : « le vélo ça ne s’oublie pas« . Personne n’oublie non plus que les orties ça pique même après un voyage de 10 ans et dans le pire des cas dès qu’on en revoit ou qu’on en retouche ça revient de suite… C’est en général le maître qui oublie comment on demande et pas le chien qui oublie comment on fait. Il est rare d’avoir besoin de beaucoup de travail pour tout remettre en place et une fois de plus la plupart de nos formules prévoient les cours de révision.